La filière Patient debout

Le 6 mars 2018,

Mise en place depuis quelques mois au Médipôle, la filière Patient debout repositionne la place du patient dans sa prise en charge, tout en respectant son autonomie et sa dignité. Une nouvelle prise en charge plébiscitée par les patients !

Dans le fonctionnement classique de l’hôpital, le patient était placé en position couchée dans son lit dès son arrivée dans le service de Chirurgie ambulatoire (UCA). Il y patientait en attendant sa prise en charge et était ensuite transporté, toujours couché, au Bloc opératoire. L’équipe du CHT, comme de nombreux établissements hospitaliers métropolitains modernes, propose désormais au patient d’être accompagné debout, de sa chambre jusqu’à la salle d’opération.

Respecter la dignité et l’autonomie du patient

Grâce à cette démarche, le patient n’est plus passif et devient véritablement acteur de sa prise en charge. Accompagné par un soignant avec qui il peut dialoguer d’égal à égal, il se rend debout au bloc. En salle d’opération, il est à la même hauteur que toute l’équipe médicale, et non plus en position de contrainte. Il peut échanger avec les soignants et demeure totalement conscient jusqu’au moment de l’anesthésie. Ainsi, il peut conserver jusqu’au dernier moment ses appareillages (lunettes, appareils dentaires ou auditifs…). Le respect de sa dignité passe par toutes ces étapes.

Pour bénéficier de la filière Patient debout, le patient doit être valide pour se déplacer seul et de façon autonome, ne doit pas avoir de handicap mental, ni trouble de la compréhension. Certains patients, se présentant aux Urgences et devant bénéficier d’une opération immédiate, peuvent être orientés vers l’UCA. Il s’agit essentiellement de pathologies pour lesquelles le patient ne nécessite pas de perfusion, ni de surveillance hospitalière, et s’il est raccompagné chez lui, habite dans le grand Nouméa et n’est pas seul à son domicile.

Le Circuit du patient debout au Médipôle