Précédemment…

Dans le grand hall

De fin janvier à mi avril 2018
Représentation
L’artiste Miriam Schwamm a présenté une sélection de 15 dessins reproduits et agrandis, imprimés sur canevas tendus sur châssis : elle a exploré les contours, textures et proportions d’objets kanak conservés dans des musées à Rome, Brême, Francfort-sur-le-Main, Munich, Berlin, Sydney et Nouméa. En 10 ans, elle a réalisé plus de 130 dessins minutieux au crayon, graphite, charbon, encre et feutre.

De mi novembre 2017 à fin janvier 2018
Ce que je vois
Les œuvres originales en grand format de l’artiste kanak Yvette Bouquet évoquent les motifs des bambous gravés, les sculptures sur bois et les pétroglyphes de sa tribu de Pothé. À travers ses peintures, elle évoque autant les histoires de ses ancêtres que la vie contemporaine.

De mi juin à fin novembre 2017
La saison des baleines
La tête pleine de récits épiques des pêches héroïques et d’odyssées littéraires ou cinématographiques, Mathieu Venon s’est plongé dans le ventre de la baleine. Il y a puisé l’inspiration pour réaliser ces œuvres pleines de fantaisie. Ses peintures traduisent ces évocations du passé, les rites ancestraux qui y sont liés et leur représentation dans l’imagerie populaire.

De décembre 2016 à juin 2017
Identité
Stéphanie Wamytan a présenté une série de toiles en grand format, dans lesquelles elle continue son travail sur l’identité et le détournement des objets de son environnement à travers ses compositions et installations.

L’Interpôle

De fin janvier à mi avril 2018
La Passion partagée de l’image sous-marine
Cette exposition magnifique proposait quarante photographies sous-marines d’une grande variété pour découvrir la richesse de notre lagon : dugongs, hippocampes, gorgones, nudibranches, poissons et autres animaux marins. Elles ont été réalisées dans le lagon calédonien par 15 photographes tous issus de la Fédération française d’études et de sport sous-marins (FFESSM).

De mi novembre 2017 à fin janvier 2018
La Grande Case
Présentées précédemment au Centre culturel Tjibaou, les très belles photos évoquaient la Grande Case, demeure des ancêtres. Aux dimensions souvent imposantes, cet édifice social et sanctuaire est bâti aux îles Loyauté à l’intérieur d’une cour, sur la Grande Terre en hauteur, à l’extrémité d’une longue allée sur un tertre sacré.

De mi juin à fin novembre 2017
Kaneka, un air du pays
L’exposition présentait 40 affiches autour de l’histoire récente de la musique emblématique de la Nouvelle-Calédonie. Depuis plus de trente ans, le kaneka accompagne la vie des Calédoniens et les fait tous danser. Populaire, cette musique au service de l’identité kanak a su, par son universalité, toucher tout un pays.

De décembre 2016 à juin 2017
La Fête du Toka à Tanna
Sur l’île de Tanna au Vanuatu, plus d’un millier de danseurs célèbrent l’alliance et la paix entre les 12 nakamals de l’île. Cette célébration est le point culminant du cycle d’échanges du Nekowiar qui rythme la vie sociale de toute l’île. À l’invitation du chef Laukalbi, le photographe Pierre-Alain Pantz a saisi des images de cette fête exceptionnelle et de ses préparatifs.