La loi sur le don d’organes

L’activité de don d’organes, de tissus et de cellules est encadrée par des règles éthiques et juridiques rigoureuses.

Loi n° 2011- 814 du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique – principes généraux : chacun a droit au respect de son corps, l’anonymat donneur-receveur, la gratuité du don d’organes et de tissus et l’obligation de garantir la sécurité sanitaire.

Décret n° 2011-806 du 5 juillet 2011, portant extension en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et à Wallis-et-Futuna des dispositions règlementaires relatives au don et à l’utilisation d’organes, de tissus ou de cellules à des fins thérapeutiques.

Pour en savoir plus sur la greffe et le don d’organes, rendez-vous sur
www.dondorganes.nc

Les équipes

Au Médipôle, une équipe de coordination, composée d’un médecin et d’infirmiers, organise et coordonne l’activité de prélèvement d’organes et de greffe, avec les médecins et les infirmiers du service de Réanimation et l’Agence de la biomédecine. Cette équipe assure également un soutien médical et psychologique à la prise en charge du ‘‘donneur’’ et de ses proches.
L’équipe est chargée de recueillir le témoignage des proches au sujet de la position du défunt : était-il pour ou contre le prélèvement d’organes ? Enfin, elle veille au respect des bonnes pratiques de manière à assurer la sécurité sanitaire des prélèvements et le respect dû au corps du défunt.