La personne de confiance

Depuis la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades, toute personne majeure peut désigner un membre de son entourage en qualité de « personne de confiance » ; cette désignation se fait par écrit. Un parent, un proche ou le médecin traitant peuvent être désignés comme personne de confiance. Cette désignation vaut pour le temps de l’hospitalisation si elle est effectuée au cours de celle-ci, et pour un temps illimité si elle est faite en dehors d’une hospitalisation. Cette désignation est révocable à tout moment.
La personne de confiance est consultée lorsque le patient est hors d’état d’exprimer sa volonté et de recevoir l’information nécessaire à sa prise en charge, avant toute intervention ou investigation. Cette personne est habilitée à l’accompagner dans tous ses entretiens médicaux.
La personne de confiance peut être différente de la personne à prévenir. La personne à prévenir est celle qui sera prévenue en cas d’urgence et que l’on demandera au patient de désigner dès son entrée à l’hôpital.

Comment procéder ?

Il faut remplir et signer le formulaire détachable dans le dépliant joint au livret d’accueil qui a été remis au patient lors de son admission.
Il peut également être imprimé après avoir été téléchargé en cliquant ici.