Miriam Schwamm

D’origine allemande, l’artiste propose actuellement une belle exposition de ses dessins autour des objets kanak, intitulée Représentation, dans le grand hall du Médipôle.

Miriam Schwamm a exploré les contours, textures et proportions d’objets kanak conservés dans des musées à Rome, Brême, Francfort-sur-le-Main, Munich, Berlin, Sydney et Nouméa. En 10 ans, elle a réalisé plus de 130 dessins minutieux au crayon, graphite, charbon, encre et feutre.

Chacun représente plusieurs heures de travail et, parce qu’il est une création « à la main », entretient un dialogue particulier avec l’objet portraituré qui lui aussi est une création manuelle. Le soin apporté à l’une comme à l’autre des créations engendre un flux, une dynamique qui ne demande qu’à se prolonger. Un pont est lancé entre le passé dans lequel ces objets ont servi, et le présent dans lequel on les observe. Un lien se tisse entre les époques, les cultures et les personnes.

C’est la première fois que son travail est présenté dans un espace public en Nouvelle-Calédonie avec une sélection de 15 dessins reproduits et agrandis, imprimés sur canevas tendus sur châssis pour être spécialement exposés dans le grand hall.

Pour en savoir plus sur Miriam Schwamm, vous pouvez consultez le dossier de presse en cliquant ici.